Le 3e Sexe.

Je vais peut-être perdre toute crédibilité mélomaniaque mais bon… Who cares about a little destruction ?

Oui je l’avoue, j’aime bien le Indochine des années ’80 et j’ai jamais vraiment su pourquoi. Peut-être est-ce tout simplement parce que ça sort profondément des années ’80 (et jamais vraiment su pourquoi j’aime bien la musique années ’80 et bla bla bla), pourtant le chanteur Nicolas Sirkis est l’un des paroliers les moins talentueux qui m’ait été donné d’entendre tandis que leur créativité instrumentale est limité. Mais par contre, mis à part certain singles, ce qu’ils ont fait depuis le début des années ’90 ne m’accroche pas du tout et n’a fait que prouver leur manque de profondeur évident… juste retour des choses.

Je possède donc le Birthday Album, qui est une compilation sortie en 1991 pour célébrer (c0mme son nom l’indique…) le dixième anniversaire du groupe, en gros leur période électro-pop. Ce avant que le groupe original se désagrège avec la sortie du guitariste/compositeur Dominique Nicolas en 1994, sortie qui fit certainement une différence alors que le groupe est aujourd’hui un simple juke-box wannabe-goth centré encore plus sur les guitares bizarrement… Peut-être pour tout simplement pour survivre au purisme des années 1990.

L’album démarre en trombe avec L’Aventurier hymne consacré à Bob Morane (on voit la force poétique…) qui est en soit une petite bombe pop, suit des titres comme Kao Bang et Miss Paramount représentatifs de la première période du groupe. Mais pour moi ce sont les titres 6 à 9 qui ont motivé l’achat de la compilation, étant l’apogée de tout ce qu’Indochine représente pour moi. Sortis de l’album 3, 3 nuits par semaine, Tes Yeux Noirs, 3e Sexe et Canary Bay sont des bombes pop, dansantes et ambigues de choix. Le 3e sexe étant LA bombe parmis les bombes avec son riff de basse-synthé inoubliable et ses paroles au combien légèrement ambigues. Après ceci, à mesure que l’on avance dans l’album moins le tout devient intéressant pour moi, mis à part Les Tzars et Des Fleurs pour Stallinger, titre qui m’a fait découvrir qu’Indochine n’était pas seulement le groupe de J’ai demandé à Lune

Bref, je terminerai avec ceci :

C'est tout ce que j'ai à dire.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Une réponse à “Le 3e Sexe.

  1. Colin

    Ce vidéo est horrible…
    C’est un signe de l’apocalypse avec le nouvel album de Céline.
    :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s